Camargue sauvage | Salin de Giraud à Beauduc

Des paysages à perte de vue, des marais, des salins, des flamants roses, quelques taureaux et chevaux, du sable chaud... On vous emmène dans la Camargue sauvage, des Salin de Giraud à Beauduc. 


C'était un beau dimanche. Le genre de journée qui vous déconnecte totalement, où vous avez l'impression d'être ailleurs, où le temps semble suspendu. Ce jour-là, nous étions en Camargue.
Une fois Fos-sur-Mer dépassé, le dépaysement est total. Vous êtes quasi seuls sur ces longues routes sans fin. Pour rejoindre les Salin de Giraud, il faut prendre le BAC de Barcarin, comme une petite croisière vers un autre monde. 
A partir de là, les paysages ne sont que des étendues sauvages. Sur la gauche, avant de rejoindre la plage de Piémanson, il y a les salins : un blanc éclatant, des marais aux couleurs roses/violettes. Pour la petite histoire, c'est de là que provient le sel La Baleine. 
En longeant les marais, on aperçoit les premiers flamants roses. Puis, la plage. Une immense plage de sable fin comme on en voit peu dans les Bouches-du-Rhône et le reste de la Riviera. On se croirait presque dans le Sud-Ouest. Souvenirs des vacances à Port-Leucate lorsque j'étais enfant...
Le sable est doux, moelleux, et surtout chaud sous nos pieds. Prémices de l'été...


















On reprend ensuite la route direction Beauduc. J'ai souvent entendu parler de Beauduc, de son époque de "zone libre" dans les années 70, son heure de gloire, de son spot de kite-surf, de ses week-end de camping sauvage désormais interdit. J'ai souvent voulu y aller mais des Saintes-Maries, le chemin semblait beaucoup trop long. Mais cette fois, Beauduc était la destination de la journée. 
Le chemin est long et difficile. Il s'agit d'un chemin de terre très abîmé. J'ai bien cru que ma voiture allait y rester... Mais cette route est sublime. Encore plus sauvage que le reste des routes de la Réserve Nationale. Avant d'arriver à la plage, on tombe sur des milliers de flamants roses. Nous sommes au niveau de l'Etang du Figassier, leur lieu de reproduction, où il est interdit d'approcher. Si vous êtes au courant de ma passion pour les flamants roses (bien avant que ça soit à la mode haha), vous vous imaginez bien que j'étais aux anges. Surtout à ce moment-là : un petit avion survole l'étang, effraie les flamants; ils s'envolent. Le moment est magique. 






On arrive ensuite sur la fameuse plage de Beauduc. Pas de kitesurfeurs finalement mais il faut dire que le vent est très doux. Quelques caravanes/fourgonettes donnent un air résolument folk à l'endroit. Il y a également des pêcheurs de tellines, ces coquillages que l'on ramasse sur les bords du Rhône et en Camargue. Ici, le rapport à l'eau est différent. Comme en Bretagne, elle n'est pas un simple lieu de farniente, mais une activité en soi. On y pêche, on y pratique du kite, du cerf-volant... On l'apprécie finalement davantage. 

Les étendues sauvages sont tellement vastes. Le lieu est incroyable. Un peu plus loin, on tombe sur le village de Beauduc. Les vieux cabanons donnent l'impression d'un village de western abandonné. Quand on dit que les gardians de Camargue font penser à des cowboys, ici le lien avec le Far West est encore plus fort. 



















Une impression d'être seul au monde, des étendues sauvages incroyables, des paysages hors du temps, une faune superbe... C'est ça la Camargue, mais encore plus là-bas. Vraiment, c'est magique.
Et comme tout ce qui est magique est précieux, Beauduc fait partie du Conservatoire du Littoral, ce qui signifie qu'il y a de nombreuses règles à respecter pour protéger l'environnement. Si l'endroit vous tente, renseignez-vous avant... 

Et vous, connaissez-vous Beauduc ? Quels sont vos coins sauvages favoris ? 

Julie



7 petits mots...:

  1. De superbes photos qui illustrent bien cette beauté sauvage de la Camargue. Merci pour cette balade.

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai que c'est sympa la Camargue, on se sent complètement déconnecté, presque tout seul au monde. Ce weekend le vent soufflait très fort, sur la Camargue, beaucoup de Kitesurfeurs, à la plage de Beauduc. Moi aussi je suis restée en admiration pendant des heures devant tous ces flamants roses. C'est vraiment unique ! Martine
    http://photosvillages.canalblog.com/archives/2017/04/18/35184267.html

    RépondreSupprimer
  3. Je connais tellement mal la Camargue ! Mais à voir tes photos, ça me tente d'y retourner un jour... rien que pour voir un envol collectif de flamands roses ! Ça doit être magnifique en vrai :)

    RépondreSupprimer
  4. Oh les vols de flamants roses sont vraiment très beaux !
    Je ne connaissais pas Beauduc, et je sens que je vais me renseigner pour y aller :p

    RépondreSupprimer
  5. C'est drôlement joli comme coin, ça donne envie de venir y faire un tour et de s'y balader.

    RépondreSupprimer
  6. Je suis si contente d'avoir enfin pu découvrir ce petit bout de terre sauvage <3 (j'ai failli poster mon article aujourd'hui d'ailleurs ahha). On a même pu nourrir les flamants roses avec les guides du parc, c'était magique <3

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour la visite de Beauduc séjour bonheur au grand air il y a 2 ans déjà ! J'aimerai y retourner cette année ...
    MoMo

    RépondreSupprimer

Un petit mot...

 

Facebook

Instagram

CODE PROMO : Boite photo EMB