A Marseille, les brasseries qui vous donnent l’impression d’être à Paris se font rares. Jusqu’au 11 septembre dernier… Depuis, un petit nouveau a pointé le bout de son nez à Noailles, ce quartier cosmopolite aux enseignes les plus emblématiques de la ville comme Maison Empereur et le Père Blaise : Le Petit Saint Louis.

C’est un peu par hasard (et aussi grâce à Love Spot) que j’étais attablée au Petit St Louis le premier jour de son ouverture. Dès les premières heures, tout semble rodé. Les clients sont déjà nombreux sur la terrasse. Le service est agréable, rapide. Le plat du jour à 10€ n’est pas des plus copieux mais est finement préparé. Me voilà conquise.
Pour la petite histoire, la propriétaire des lieux, Yona, est aussi à la tête de l’hôtel St Louis, de l’Hôtel Belle Vue et du mythique bar La Caravelle (vous savez, le mini balcon le plus couru de Marseille pour sa belle vue sur le Vieux-Port).
Le bistrot est ouvert du lundi au samedi, de 7h à 22h. Un service continu fort appréciable. Cet hiver, on pourra même y prendre son brunch.

Au menu : de la simplicité et du local. Des oeufs à la coque, des croque-monsieur/madame, des poireaux vinaigrette, des burgers, des salades. Le tout à prix raisonnable. Surtout si vous prenez le plat du jour. Et c’est fait maison. Et ça fait travailler les voisins comme la Torréfaction Noailles et Toinou pour les coquillages.
En soirée (j’ai été obligée de me sacrifier et d’aller y prendre l’apéro pour pouvoir vous en parler bien-sûr), c’est tout aussi sympa. On grignote des planches de charcuterie ou fromage (qui mériteraient d’être un peu plus généreuses, certes). On y déguste les cocktails de Jean-Christophe, le chef barman de la Caravelle. On troque son Spritz contre le P’tit St Louis qui, avec son vin pétillant, son Lillet et sa fleur d’oranger, est délicieux (enfin, tout le monde a un Spritz en terrasse mais j’ai voulu goûter la spécialité, et c’était un très bon choix).

Ne manquez pas l’inauguration du bistrot mercredi 14 octobre à partir de 19h.
Ce Petit Louis mérite qu’on vienne à sa rencontre. 
Outre l’accueil sympathique (mention spéciale pour le serveur allemand qui compense son apprentissage progressif du français par un accueil au top), son allure de brasserie parisienne, le service continu et la carte variée; le café-bistrot est aussi le lieu idéal pour se rendre compte de l’effervescence de ce quartier aussi typique qu’atypique et voir ce spectacle, légèrement en retrait avec sa tasse de café.

Bonne découverte ! 

Julie
Total
113
Shares

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*