Durant une semaine de roadtrip, l’Autriche nous a offert des paysages incroyables. 5e jour du voyage, nous voilà prêts à affronter le plus haut mont d’Autriche mais surtout la plus belle route du pays : le Grossglockner / Großglockner. Attachez votre ceinture et ouvrez grand les yeux !
roadtrip autriche grossglockner

Après deux jours de gros nuages/brouillards, nous croisons très fort les doigts pour que le ciel se dégage. Au réveil, le ciel est bleu. Il parait même plus bleu qu’en France. Peut-être parce que nos yeux s’étaient trop habitués au gris des derniers jours…

Le Grossglockner, la plus belle route d’Autriche

Nous prenons la route en direction du Grossglockner. Depuis 80 ans, ces 48km et 36 virages font le plus grand bonheur des amoureux de la nature. La montagne du Grossglockner culmine à 3798 mètres d’altitude et abrite le plus grand glacier des Alpes orientales : le Pasterze long de 9 mètres. Le programme s’annonce grandiose !

 

Une fois sortis de l’autoroute, nous approchons de plus en plus des montagnes. Nous passons des petits hameaux avec des chalets tout mignons, nous croisons également un troupeau de vaches. La route est réputée pour avoir de nombreux aménagements pour faire un stop photo. Nous ne sommes pas encore arrivés que nous nous sommes déjà arrêtés 3 fois, notamment pour admirer les belles cascades le long de la route mais aussi nos premiers paysages enneigés du séjour.
A noter, en Autriche, les autoroutes sont gratuites. Enfin c’est tout comme. Vous payez une vignette autoroutière (sinon gare à l’amende!) puis à vous les kilomètres de magnifiques paysages. Le Grossglockner Alpine Road est une des seules routes à être payante. 35€ pour 48 km, ça fait cher. Mais j’avais lu partout que ça valait le coup. Et en effet.
Une fois la gare de péage passée (du côté de Zell am see), vous ne roulerez pas longtemps avant de vous arrêter à nouveau pour admirer le paysage. Le temps se couvre déjà, laissant apparaître un arc-en-ciel dans les montagnes. C’est magnifique. Le toit des quelques chalets, que l’on croise, fume sous les rayons du soleil, les cascades se devinent au loin. WAHOU.

 

 

 

Après un passage brumeux où l’on ne voit pas à 20 mètres, le ciel se dégage à nouveau, laissant apparaître le majestueux Grossglockner enneigé.
Nous continuons notre route jusqu’au Gasthof Fuscherlake, une petite auberge où le propriétaire a une marmotte adoptée. Elle est malheureusement absente ce jour-là mais le lieu est génial. Un grand chalet qui fait mi boutique (avec plein d’objets à l’effigie des marmottes bien-sûr), mi restaurant où l’on mange bien, à prix très abordables comme dans le reste du pays (souvent moins de 10€ le plat) et avec une vue panoramique sur les montagnes (la salle du restaurant est entièrement faite de baies vitrées).
Le temps du repas, le ciel se couvre, vraiment, laissant place à une tempête de neige. Décidément, on aura eu toutes les saisons en une journée !

 

 

 

 

 

 

 

Les paysages défilent sous nos yeux. Tantôt enneigés, tantôt verts. Les paysages de la fin de la route ont un air d’Ecosse. Sur la route, nous croisons des moutons en liberté et enfin, notre première marmotte.
La route touche bientôt à sa fin mais nous décidons de continuer jusqu’à la station Kaiser-Franz-Josefs-Höhe qui surplombe le glacier. Malheureusement, la tempête de neige s’intensifie et surtout, notre voiture chauffe énormément. Nous décidons de faire demi-tour une fois le glacier aperçu.

 

 

Sur le chemin, les cascades s’enchaînent, on surplombe les montagnes, lorsque le soleil tente une percée, la lumière est dingue. Cette route, nous n’y passons qu’une demie journée mais nous y vivons toutes les émotions. On s’y sent tout petit face à l’immensité de la nature, tant pour les paysages incroyables que pour son climat très variable. On en prend plein les yeux et on hésiterait presque à rebrousser chemin pour la revivre encore une fois.
Clou du spectacle : à la fin de la route, vous tombez sur le village de Heiligenblut, connu pour son superbe clocher. Voilà de quoi se consoler d’avoir terminé l’aventure.

Organiser sa journée au Grossglockner :

Commencez la route du côté de Zell am See pour finir en beauté à Heiligenblut
Prévoir un picnic si vous souhaitez faire des petites balades dans la montagne 
Ne vous inquiétez pas, il y a vraiment des endroits partout pour s’arrêter afin d’admirer le paysage
La route est ouverte de mai à fin octobre
Avant de partir, regardez les webcams en temps réel pour être sûrs d’avoir de la visibilité : Webcam Grossglockner
Si vous louez une voiture, choisissez-en une bonne ! On pensait que ça irait avec une Polo mais elle n’avait sûrement pas assez de chevaux et elle chauffait vraiment beaucoup… 
Et vous, quelles sont vos routes de montagne favorites ? 
 
Retrouvez les autres articles sur l’Autriche : 
 

Total
4
Shares

6 commentaires

  1. 35euros … c'est vrai que c'est assez cher ! Mais, les paysages sont vraiment grandioses ! De la neige et des prairies verdoyantes … c'est dingue que ce soit comme ça en été ! Je comprends pourquoi la route est fermée une bonne partie de l'année 🙂

    1. Oh oui c’était génial ! Et finalement, il ne faisait pas si froid (merci les équipements Decathlon ;)).

      Un plaisir autant dans la voiture qu’en se baladant autour <3
      Julie

    1. Oh oui, tu as dû adorer, surtout s’il y avait encore un peu plus de neige ou des couleurs d’automne.
      Ca reste un moment vraiment très intense du séjour <3

      Julie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*