Alors que l’été indien peine à pointer le bout de son nez, on fait un retour d’un mois et demi en arrière, durant le vrai été. 900 km de routes sinueuses, de chèvres ou vaches au milieu de la route, de plages turquoises, de montagnes à proximité… Que faire durant un roadtrip en Corse d’une semaine ? On vous donne quelques pistes pour un beau voyage sur l’Ile de Beauté. 

La Corse, on y va la première fois par curiosité, la deuxième fois par amour. Je vous le citais après mon premier voyage en Corse en mai dernier à la découverte de lieux méconnus des touristes. Pour cette deuxième fois sur l’Ile de Beauté, je me suis attardée sur les incontournables. Et clairement, j’en suis tombée amoureuse… 

Corse du Sud

D’Ajaccio à Porto Vecchio, que visiter dans la Corse du Sud ?

// Santa Giulia, la plage paradisiaque

Etant amoureuse des plages du Var, je suis assez exigeante en matière de plage au sable fin, à l’eau turquoise… Si Ghisonaccia ne m’avait pas totalement conquise en mai dernier, je savais que la Corse du Sud allait m’émerveiller, me montrer ce que j’imaginais vraiment des plages corses.
A Porto Vecchio, les plages de Santa Giulia et Palombaggia ont chacune leurs supporters. Mon coeur est allé à Santa Giulia. 
Arrivée tôt, la plage est presque déserte. Dès 10h, la foule aoûtienne arrive peu à peu mais sans jamais être étouffante. La plage est enclavée et ressemble à un véritable lagon. Avec ses rochers qui sortent de nulle part, Santa Giulia a un air d’ile paradisiaque lointaine. Je suis conquise !  
Pratique : le parking de Santa Giulia est payant, comme quasi tous les parkings des plages. 4€50, ça passe encore. Un conseil en plein été, allez-y tôt, autour de 9h du matin pour bien en profiter. Le conseil est valable pour toutes les autres plages

// Bonifacio & l’Ile de Piana, le lagon incroyable

Cap à l’extrême Sud à Bonifacio. Le passage fut express. La ville était célèbre pour ses falaises et effectivement, elles sont incroyables. Par temps clair, on voit même la Sardaigne en face. Malheureusement pas le temps de visiter la vieille ville, mais ce sera une bonne occasion d’y revenir. 

Car si j’étais si pressée, c’est parce qu’à 15h, c’était séance de kayak dans un lagon incroyable. A 15 minutes de Bonifacio se trouve le Petit Spérone avec l’Ile de Piana juste en face. Au milieu, l’eau est dingue, un dégradé de turquoise. En kayak, vous accédez à l’ile en quelques minutes, mais c’est aussi faisable à pied car l’eau est très peu profonde par endroit, d’où la couleur bleu exceptionnelle. 
En août les bateaux sont malheureusement nombreux mais n’enlèvent rien à la beauté du lieu. Un vrai paradis ! 
Pratique : Bonif’Kayak est top comme loueur. L’été, pensez à réserver. A l’approche du 15 août, nous avons pu réserver le matin même. Le personnel est super sympa et pour 14€ les 2 heures, vous en prendrez plein les yeux


// Plage de Pianottoli

C’est la première plage paradisiaque faite en Corse. Sur le chemin entre Ajaccio et Porto Vecchio, on ne pouvait pas résister à l’envie de se baigner. C’est un peu par hasard que nous nous sommes arrêtées ici. Et nous avons bien fait ! Plage quasi déserte, eau turquoise, petit lagon entouré de rochers polis, tour gênoise dans le fond.. WAHOU.

// Solenzara, la rivière tout près de Bavella

Le Sud, ce n’est pas que de la plage. Il y a aussi, la rivière ! Ah les fameuses piscines naturelles corses… Celle de Solenzara à une vingtaine de minutes de Porto Vecchio fait partie des incontournables. Le paysage change totalement. On approche des montagnes, notamment les fameuses aiguilles de Bavella. Dépaysement garanti !

// La bonne adresse : la bergerie d’Acciola à Sartène

Entre Ajaccio et Porto Vecchio se trouve le village pittoresque de Sartène. La route pour y accéder est digne de tout ce qu’on entend sur les routes corses : sinueuse au possible ! 
Les paysages sont des plus sauvages et lorsqu’on a un petit creux, le choix est très restreint. Entre campagne et mer, un peu au milieu de nulle part, se trouve une excellente bergerie avec un panorama magnifique : la bergerie d’Acciola (merci Marion pour le plan!).
Mi épicerie mi restaurant, le lieu est typique avec ses vieilles pierres et du bois partout. Au menu : des grillades faites à la minute face à vous, des tartes mais aussi des galettes à la farine de châtaigne. La mienne était agrémentée de jambon et fromage corse, tomate, basilic… J’en salive encore ! 
Malheureusement plus de place pour le dessert mais la galette pomme/caramel faisait de l’oeil… Le tout à prix ultra raisonnable. A conseiller, même si vous devez faire un détour ! 

Haute Corse

Après 3 jours et demi dans le Sud, cap au Nord en passant par Ghisonaccia et Corte, souvenir de ce super blogtrip Corsica Linea

// L’Île Rousse et son phare

Nous voici en Balagne, région plus sauvage que le Sud où la mer est moins facilement accessible, un peu moins touristique également selon les endroits. La proximité entre mer et montagne est assez impressionnante. Parmi les lieux phares il y a l’Ile Rousse… Et son phare (ha ha). 
La ville, fondée par le fameux indépendantiste Pascal Paoli est très mignonne mais le plus impressionnant c’est la presqu’île de la Pietra. La roche est couleur ocre, le chemin pour accéder au phare est magnifique, même vertigineux. Une fois en haut, la couleur blanche des bâtiments confère au lieu un petit air de Grèce. 

// Calvi la nuit

Ah Calvi… Ses palmiers, son petit port, sa citadelle mais aussi son festival, Calvi on the rocks qui fait des envieux chaque début de mois de juillet. 
La visite de la ville aura été originale. Du soir au petit matin. Histoire de se consoler de ne pas faire Calvi on the rocks peut-être… 
Les bonnes adresses sont nombreuses pour diner; Bien sympa pour après et unique pour danser : Chez Tao. Un peu l’institution de la ville, voire de la Corse où l’on danse dans la citadelle et où on peut siroter un verre sur un des balcons avec une vue incroyable sur la baie de Calvi. Le lieu est tellement agréable que vous veillerez sans problème jusqu’au petit matin pour y voir le lever du soleil. Une belle façon de terminer son séjour en Corse ! 

// Galeria, entre mer et montagne

Au Sud de Calvi se trouve Galéria. Moins connue que les deux villes précédentes, Galéria vaut vraiment le détour, sinon plus. L’endroit symbolise à lui seul la mixité du paysage de Corse. Les petits galets séparent la plage de la rivière. Le panorama est assez unique. Et derrière, les montagnes. Les couleurs changent, le sable blanc laisse place aux galets foncés mais les fonds marins n’en sont pas moins cristallins. 
Un peu plus dans les terres, il y a la Vallée du Fango où l’on retrouve les piscines naturelles de la rivière. C’est bien plus confidentiel que Solenzara et vraiment magnifique. 
Le petit village de Galéria est également typique avec sa petite place, son bar de village. Idéal pour être dans l’ambiance authentique corse. 

// Réserve de Scandola

A partir de Galéria, vous êtes à une vingtaine de minutes en bateau de la fameuse réserve de Scandola. A Scandola, la roche est rouge, faisant penser à l’Estérel dans le Var. C’est tout à fait normal puisqu’il y a 30 000 ans la Corse était rattachée à l’Estérel jusqu’à ce qu’un séisme les sépare. 
Nous avions pris la flotte Visite Scandola au départ de Galéria, les bateaux sans permis n’étant plus dispos. Finalement, tant mieux. Notre skipper nous a donné toutes les anecdotes sur la réserve. Ici, l’espèce très protégée est un rapace, le balbuzard. Nous avons eu la chance d’en apercevoir un. Il nous apprend également que la population de mérous a explosé grâce à la protection de la Réserve, passant de 3 à 700.
Etant de petite taille, le bateau passe entre les rochers et dans les failles. Sensations garanties ! Le tout, clôturé par une baignade, en dehors de la Réserve, avec de très jolis fonds.

// Calanche di Piana

En partant de la Haute Corse pour rejoindre Ajaccio, entre les 35521588 virages que vous subirez pendant 3h, se trouvent les calanques de Piana. Nous avons fait un stop trop tard pour pouvoir mieux explorer l’endroit mais le paysage en bord de route est déjà très spectaculaire. On retrouve cette roche rouge. A voir également, le village de Piana parmi les plus beaux villages de France. 

De la Corse du Sud à la Balagne, j’espère que cet article vous aidera dans l’organisation d’un roadtrip en Corse. Il parait que l’automne est idéal pour explorer l’Ile de Beauté. 
Mais qui dit roadtrip dit permis ! Si vous ne l’avez pas encore (on vous connait les parisiens qui disent « nooon pas besoin à Paris! » et qui après se retrouvent bien embêtés), EMB a un code promo chez En Voiture Simone pour bénéficier de 50€ sur le pack permis, 20€ sur le code. On vous le donne en bas à droite du blog. De quoi être paré pour explorer la Corse ou nos autres plans roadtrip

Retrouvez également nos autres articles sur la Corse :
– Bastia à Ghisonaccia
– Corte et la Vallée de l’Asco
– Lac de Tolla

Et vous, quels sont vos endroits favoris en Corse ? 
Julie

7 commentaires

  1. Impressionnée de voir que tu as eu le temps de faire tout ça en une semaine, surtout quand on connait les routes corses ! Pour un prochain road trip, je te conseille le Cap Corse et l'authentique Castagniccia. J'aime beaucoup aussi les gorges de la Spelunca, près de Porto.

    1. Haha j'avoue qu'on a bien enchaîné. Mais c'est tellement beau qu'on ne peut pas résister, quitte à s'épuiser un peu 🙂
      Oui, le Cap Corse est sur la liste d'une prochaine fois (et uniquement ça pour se reposer un peu quand même !)

      A bientôt 🙂
      Julie

  2. Y’a pas à tortiller, la Corse c’est absolument MAGNIFIQUE ! J’y suis allée une semaine en 2008, et les paysages restent gravés dans mes rétines.
    Merci pour les photos, j’ai pris le soleil !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*