En Mode Bonheur
Cet été encore, le Sud-Est vit au rythme des flammes et des incendies.
L’ensemble des massifs est au noir, et impossible pour nous de profiter de nos si belles calanques tant le danger est présent.

Ce billet était prévu pour la rentrée, histoire de prolonger l’été… Mais comme nous sommes frustrées de ne pas faire nos classiques randonnées, autant les faire virtuellement.
Nous voilà donc en route pour une randonnée de Callalongue à Marseilleveyre, avec au bout : le meilleur café avec vue de toute votre vie !
En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur
Rendez-vous au bout du monde, après les Goudes, à l’impasse de Callelongue. Un petit port de pêche avec sur la place quelques cabanons et une fontaine, il est agréable de s’y poser avant d’attaquer la bonne heure de marche.

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur
L’ensemble du sentier est indiqué. Vous pouvez soit monter vers le massif de Marseilleveyre soit suivre vers la Calanque. Du massif vous avez une vue spectaculaire sur la ville et la baie (d’où le nom de « Marseilleveyre »), en longeant la côte vers la Calanque vous êtes accompagné de l’archipel de Riou et passez devant la mini Calanque de la Mounine.
Attention, des passages sont abruptes, à flanc de colline, avec une vue directe sur… le vide ! Pensez-y à deux fois si vous avez le vertige. Je ne faisais pas tellement la maligne avec la mer juste en-dessous de mes pieds…. Surtout que ce jour, il y avait un mistral assez fort (stupidité bonjour). Le jour où vous souhaitez faire cette randonnée, prenez bien en compte tous les éléments, et surtout mettez une paire de chaussures de rando ou de bonnes baskets.
Afin de pouvoir profiter pleinement du paysage et surtout du calme ambiant, privilégiez d’y aller le matin très tôt. Dès 11h30, les groupes arrivent en masse et on retrouve les légendaires embouteillages en plein cœur de la garrigue : le cauchemar de la balade…

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur
En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur
En Mode Bonheur

 

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur
Après bien 45 minutes de marche, voici le Saint-Graal : la Calanque de Marseilleveyre, une mini-plage avec une terrasse surplombant la mer. Le meilleur café (passion café, on se refait pas) avec la meilleure vue est ici. Bienvenue « Chez le belge » ! Et quand on vous dit que c’est le bout du monde, pour une fois on n’exagère en rien : ni électricité voire même ni eau courante.
Vous êtes clairement coupé du monde, et ça fait du bien ! Vous n’avez qu’à profiter et même piquer une tête dans la Méditerranée avant d’entamer le trajet retour.

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur

 

On vous l’a déjà répété avec le billet de lundi dernier, mais je ne résiste pas à un énième rappel.
On se souvient tristement de l’incendie de l’été dernier, qui a transformé en paysage lunaire les hectares de verdure entre Marseille et Cassis (et la tristesse durant la course Marseille-Cassis en y passant). Je me souviens aussi de l’incendie de Carpiagne en 2009 et des flammes visibles depuis chez mes parents. Même si le Sud-Est est aride, qu’il peut y faire extrêmement chaud comme en ce moment et que le mistral est toujours présent favorisant des départs de feu naturels, on ne devrait pas s’habituer chaque été à ces incendies ravageurs. Surtout lorsqu’un bon nombre est le résultat de notre négligence.
Alors par pitié, si vous vous aventurez sur ces terres soyez prudents : ne fumez pas dans les Calanques et les sentiers, ne faites pas de BBQ, … ne prenez pas de risques et respectez ces sites qui font la beauté de notre région.
A lire >> « J’ai mal à ma Provence » par Ma Cigale est Fantastique
En Mode Bonheur

 

3 commentaires

  1. Je suis allée là bas il y a quelques mois, c'est magnifique. Il y a malheureusement des incendies ravageurs tous les étés par chez nous… Tu as raison on ne devrait pas s'y habituer… mais la triste réalité est là… Je pense qu'avec la négligence des gens encore plus grande chaque année ça sera de pire en pire … Enfin, j'espère être juste pessimiste et me tromper…
    Des bisous
    Charlotte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*