Je pense que je n’aimerais pas autant Marseille sans la Corniche. Cette route qui sillonne la mer, qui traverse les plus jolis endroits du 7e, qui offre un horizon incroyable sur la Grande Bleue, comme un nouveau souffle dans notre vie de citadins marseillais. C’est là où je me sens le mieux dans cette ville. Face à l’immensité. C’est là où il y a mes spots préférés, où j’adore m’attarder, là où j’adore juste marcher le long de la mer, conduire de jour comme de nuit. En 3 ans et demi à Marseille, je pense que c’est de la Corniche dont je vous partage le plus de photos. Après le Vallon des Auffes, voici une balade le long de la Corniche Kennedy entre photos instantanées et petite série prise un matin de juillet.

La Corniche fait 5 km de long. Avec un banc de 3km avec vue mer, il s’agit du plus long banc du monde. Eh ouais ! Pour la petite histoire, la Corniche a commencé à être édifiée en 1848. Afin d’aider la population sortant d’une nouvelle révolution, la ville a fait appel à 6000 chômeurs pour réaliser le début des travaux. En plus d’être une magnifique promenade, la Corniche a été une bonne action !  

Les Catalans et le Cercle des Nageurs

À partir du Vieux-Port, la Corniche débute avec la plage des Catalans. Très prisée en été (et du coup pas mal évitée des marseillais), il s’agit de la plage la plus proche du centre ville. Depuis bien deux ans maintenant un banc bordant la mer, similaire à celui qu’on retrouve le long de la Corniche a été installé au niveau des rochers. Lorsque je n’habitais qu’à une dizaine de minutes à pieds, j’adorais venir y contempler la mer, bouquiner ou (encore une fois!) prendre le petit dej’ au calme. Hors saison, c’est aussi la plage la plus pratique pour se baigner à sa pause dej’. 
La plage des Catalans borde le fameux Cercle des Nageurs. La pépinière de talents de Marseille où ont éclos de nombreux champions de natation. Si faire partie du Cercle est compliqué et coûteux, vous pouvez toujours assister au MOM en mars pour voir des compétitions de natation de haut niveau ou encore profiter des quelques soirées qui y sont organisées. Le spot est assez magique !

Vallon des Auffes & Malmousque

A quelques minutes des Catalans se trouvent le Vallon des Auffes dont je vous parlais ici puis Malmousque. Chacun de ses petits ports à son identité. Plus qu’un petit port (pour le coup il est vraiment minuscule), Malmousque pourrait s’apparenter à une presqu’île. Ici aussi les noms de rues sont attendrissants comme « va à la calanque ». On tombe tout d’abord sur le petit port et ses premiers rochers où les marseillais adorent se prélasser dès les premiers rayons chauds de soleil. Apres les bains militaires, il y a également des plateformes pour profiter de la vue face aux îles de Marseille et se poser un peu plus confortablement. Enfin, il y a les partisans de la crique sous la maison jaune ou des rochers sous le Petit Nice. Il y en a pour tous les goûts à Malmousque !

Parc Valmer & Marégraphe

Juste au dessus de Malmousque se trouve le parc Valmer. Avant d’y grimper, attardez-vous au Marégraphe sur la Corniche. Il s’agit du point 0 de la mer à Marseille. Montez ensuite un peu en altitude pour voir la vue splendide qu’offre le Parc Valmer. C’est d’ailleurs ici que se déroule des dates du Watsa Festival. Carrément fou comme spot ! Juché en haut du Parc se trouve une magnifique villa construite en 1865 à la demande d’un riche fabricant d’huiles salonnais.
 

Bonus : Villa Gaby

Lieu moins accessible que le parc Valmer, la Villa Gaby. Lieu événementiel aujourd’hui, il s’agissait en 1918 de la demeure d’une vedette de music hall du nom de Gaby. A sa mort, elle lègue la villa à la ville afin qu’elle devienne un hôpital. Abandonnée puis possédée par l’état major allemand pendant la guerre, elle n’a appartenu à l’APHM que très tard par rapport aux volontés de Gaby. 
Depuis cette année, des événements y sont organisés. Pour y avoir fait une soirée, le lieu est dingue. La villa à l’italienne est superbe, la vue qu’elle offre aussi. Puis il y a le terrain de pétanque, la piscine donnant sur la mer. La villa de rêve en somme.

Plage du Prophète

Nichée dans une anse typiquement marseillaise, la plage du Prophète est la dernière plage de sable avant la fin de la Corniche et d’atteindre les plages du Prado. 
Cette plage, je l’ai redécouverte cet été. Étant la plus proche de chez moi, j’ai appris à l’apprécier, le matin d’un week-end ou pour une fin de journée bien chaude après le travail. Cette plage là est certes plutôt sympathique pour s’y baigner mais ce qui attire vraiment les marseillais ce sont les apéros plages. La fin de journée venue en été, les groupes d’amis ou familles se retrouvent avec leur picnic ou des pizzas achetées à côté. C’est ultra convivial, le coucher de soleil est magnifique côté Château d’If/Frioul comme côté Prado / Goudes. Une belle façon de terminer la journée.

/// Les tips de local

Y aller :
– A pieds, en marchant ou pour courir, le circuit parfait pour le running
– A vélo avec notamment des bornes de vélib’ au niveau de Malmousque
– En voiture mais stationnement un peu anarchique selon l’heure de la journée ou alors peu de places selon les endroits
– Mais le bon plan c’est le Bus 83 qui vous fait parcourir toute la Corniche. C’est long mais tellement beau ! A éviter l’été en revanche car over blindé ! 
Profiter :
– Aux alentours du Vallon des Auffes mais aussi des Prophètes, prenez les escaliers que vous trouverez sur votre chemin. En se perdant dans les ruelles, on tombe sur des villas magnifiques et de beaux points de vue sur la mer 
– Pizza à emporter ou picnic préparé, chaque spot de la Corniche est l’endroit idéal pour un apéro coucher de soleil
– Des séances de yoga en plein air sont souvent organisées soit à Malmousque, Prophètes et même Parc Valmer, renseignez vous 🙂
Dormir :
– Le Pullman Palmbeach est devenu le NH hôtels mais il garde sa vue magnifique. Le bon spot pour se réveiller face à la mer 
Et vous, quels sont vos spots préférés le long de la Corniche ? 
Julie
Total
2
Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*