En Mode Bonheur
Le Tour de
France
et moi c’est une histoire de famille, une histoire d’amour.
Alors quand Vittel m’a proposé de participer à leur « Rand’eau » et franchir la ligne d’arrivée de l’étape Embrun – Salon, comment dire… J’ai fait une méga danse de la joie !

A chaque
fois que je dis que je suis passionnée par le Tour de France, et aussi le
cyclisme en général, ça en surprend plus d’un. Effectivement, pas banal une
fille dans la vingtaine (comment ça bientôt 30 ?!) qui prend plaisir à
regarder pendant 4 heures des gens pédaler…
Mon père a longtemps fait du cyclisme sur route, mes oncles également, sans oublier mes grand-parents, ma tante et mes cousins qui ne décrochent pas de la télé les après-midis de juillet… Bref, j’étais conditionnée pour adorer le cyclisme !

Comme j’ai tendance à crier cet amour passionnel pour le Tour de France sur tous les toits/twitter et même sur celui du blog (pardon pardon pardon Anouk & Julie), Vittel est venu à notre rencontre nous proposant de vivre une expérience unique : participer à leur Rand’eau !

En Mode Bonheur
LA RAND’EAU VITTEL
Depuis 10 ans, Vittel est l’un des partenaires emblématiques du Tour de France.
Ravitailleur officiel durant toute la course pour l’ensemble des équipes techniques, journalistes et même des coureurs (6 litres d’eau sont bus par un coureur par étape !). Et 1 million de bouteilles sont distribuées par la caravane Vittel, longue de 120 mètres, la plus grande du cortège !

 

En Mode Bonheur
Notre peloton du jour était composé du club Salon Cyclosport, de Magali de « Le Mag à lire » (encore plus fan du Tour que moi), de Virginie Bichet et d’Olivia de « La fille de l’encre« , et coaché par David Moncoutié, ancien coureur pro de la team Cofidis et vainqueur de deux victoires sur le Tour dont une le 14 juillet.

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur
Brief sur l’aspect des dix kilomètres à parcourir, réglages des selles et vélos, derniers conseils et nous voilà en route vers la fameuse ligne d’arrivée en plein centre de Salon.
Enfin… Avec Olivia, nous avons pris plaisir à jouer les directeurs sportifs en encourageant depuis la voiture Vittel nos coureurs d’un jour.
C’est beau de les voir pédaler, tous le sourire aux lèvres comme en train de vivre un rêve éveillé. C’est ce que nous confirmera plus tard Gérard, le Président du club cycliste amateur : « c’est exceptionnel de participer à un tel événement et particulièrement de cette façon« . Tous ont le vélo dans la peau, et l’un d’eux nous racontera que de louper les sorties du club peut se comparer à l’arrêt de la cigarette !
On se tiendra loin des vieux discours et polémiques sur le dopage. Malgré tout (pour moi), le cyclisme est un sport magnifique procurant une multitude d’émotions. Quand toi t’arrives à peine à gravir à pieds la montée vers la Bonne Mère, les mecs se la font easy en vélo. C’est quand même assez fou ?!

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur
En Mode Bonheur
En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur
Le peloton pédale aux abords du parc des Alpilles, sous le chant des cigales.
Un autre aspect que j’adore du Tour de France,la beauté des paysages traversés et les monuments mis en valeur tout au long des trois semaines. Et cela nous rappel combien la France est belle et regorge de trésors, malheureusement peu souvent mis en avant.

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur
En Mode Bonheur
Le Tour de France, c’est également le public sur les bords de la route. En moyenne, les personnes passent 6 heures sur le bas côté en train d’attendre les cyclistes !
Il n’y a pas de public type : il y a des jeunes, des vieux, des étudiants, des cadres, des familles, des amis, … Il y a de tout le monde, réuni autour d’un même événement créant cette ferveur populaire si mythique. Tous ont le sourire, sont heureux d’être là pour une journée d’été inhabituelle.
En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur
En Mode Bonheur
En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur
LES COULISSES DU TOUR

 

En Mode Bonheur
Après le passage de la ligne d’arrivée et du célèbre protocole, nous avons eu la chance de visiter la zone technique.
Si vous êtes en manque de câbles pour chez vous, c’est ici qu’il faut venir en chercher !
On n’imagine pas le nombre de camions et de câbles présents, et également de médias qui suivent le Tour. C’est totalement surréaliste. Il y en a de partout, et il faut faire attention où l’on marche au risque de trébucher ou de rentrer dans un projecteur ! (oui j’ai failli tomber…)
En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur
En Mode Bonheur

Au moment de l’arrivée de l’échappée et du peloton – le vrai cette fois – nous étions en plein cœur des coulisses mais aussi de l’action !
Comme je le disais, Vittel est le fournisseur officiel d’eau et donc le point central du ravitaillement au moment de l’arrivée des cyclistes. Comment vous dire qu’on était ultra bien placé pour voir nos coureur préférés ?! Hehe (j’essaie de vous rendre jalouse, mais je ne suis pas certaine que vous sachiez qui sont les cyclistes ci-dessous)(allez, celui qui trouve au moins un nom gagne une Vittel 😉 )
Voir les coureurs, mais aussi l’agglutinement des journalistes, radios, cameramans autour d’eux… Une effervescence à rendre une Vittel pétillante ! (Drôle…)

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur
En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur
Cette journée ne pouvait se terminer sans une jolie surprise. La passage de la Patrouille de France qui a sa base à… Salon !

 

En Mode Bonheur
LE TOUR A MARSEILLE ET PARIS
Un peu comme notre blog, la fin du Tour s’est partagée entre la Provence et Paris. J’ai donc suivi son itinéraire durant trois jours : Salon – Marseille – Paris.
Quelques images des journées marseillaise (dont le départ/arrivée étaient au Vélodrome !) et parisienne, et promis je n’en parle plus jusqu’à l’année prochaine. Ou pas.
En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur
En Mode Bonheur

 

En Mode Bonheur
En Mode Bonheur
En Mode Bonheur

 

Le Tour c’est tout ça : du sport, des belles rencontres, des paysages, …
Un mode bonheur le temps de trois semaines d’été !
Un immense merci à l’équipe Vittel pour cette invitation et leur super accueil, accompagnement tout au long de la journée. Et particulièrement à Olivia et Manon qui ont réalisé mon rêve de petite fille et surtout de le vivre avec mon père. On recommence l’année prochaine ?! 😉

 

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*