Il y a des adresses, lorsqu’elles ouvrent, on se dit que c’est elle, qu’on attendait depuis longtemps. Une cuisine simple et copieuse à la fois, une déco cosy pour l’hiver mais avec patio pour les beaux jours, un grand espace, un accueil convivial… Tout cela, vous le trouverez au Grand Guste, dans le 6e à Marseille.

A l’origine du projet il y a Jean-Christophe qui tenait le Donatello Place aux Huiles. Ce restaurant est un hommage à la cuisine d’Auguste, son grand-père stéphanois, dont il détient le livre des recettes qui sont servies au Grand Guste. Aux fourneaux pour réaliser les recettes, on trouve Yves Clucher, qui est notamment passé par la grande référence des Baux-de-Provence : Baumanière. 
Romain, lui, est passé par l’Orgasme, ancien restaurant rue Breteuil, les Halles de la Major mais aussi un traiteur où il a connu Mylène, qui vous sert toujours avec le sourire au Grand Guste.
Une belle équipe. 

C’est ici que se trouve le fameux livre de recettes
Si l’on est toujours reçu très chaleureusement, la déco est tout autant accueillante. La tâche a été donnée à la mère de Jean-Christophe, décoratrice d’intérieur au grand goût. Belle vaisselle, luminaires vintages, plantes à foison, tapisserie ancienne… Tout est beau.
En plus, on retrouve mon emblème préféré : le flamant rose ! Mais promis, ce n’est pas que pour ça que j’aime cette adresse. 

Quand j’ai vu le restaurant se créer, je me suis dit que ça allait encore être une de ces adresses à la mode, où la déco est sympa, mais c’est tout. Premier repas, je suis conquise. Je me souviens encore du goût extra de cette tarte fine aux asperges. Simple au demeurant mais tellement goûteuse ! 
Puis il y a eu d’autres repas… Daube, poulet piperade, agneau braisé… Le Grand Guste est rapidement devenu l’une de mes cantines. Ouvert depuis février, je crois que je suis rarement retournée aussi souvent dans un restaurant. Et pour cause… 

Ici, les produits sont frais et surtout de saison. La carte change tous les mois et il y a plusieurs plats du jour : le plat normal mais aussi la pièce à la broche. La carte est réduite donc si vous comptez y retourner régulièrement, assurez-vous que le plat du jour vous plait. 

ON AIME


– la cuisine ouverte pour voir les plats se préparer avec la bonne odeur d’un repas qui mijote ou d’une viande à la broche
– le menu que l’on découvre au milieu d’une BD
– la formule entrée/plat ou plat/dessert à 17€ le midi
– les plats servis dans la casserole quand on est deux à commander la même chose
– la pavlova en dessert ! Le gros gros délice (à partager tellement c’est fat). Elle n’y est pas à chaque fois mais c’est une vraie tuerie (oui, j’ai déjà pris seulement une entrée pour avoir de la place pour elle)

LA pavlova.

Le soir, c’est une autre carte que l’on retrouve. Avec des plats plus copieux, où l’on sent davantage l’influence de la cuisine lyonnaise. Un poil plus cher également mais c’est souvent le cas le soir dans les resto.

Vous avez jusqu’à la fin du mois pour courir (ça fera éliminer d’avance la pavlova si elle y est) au Grand Guste. Malheureusement, ils ferment pendant 3 semaines mais seront de retour avec une nouvelle carte pour nous régaler à la rentrée ! 
Et vous, avez-vous déjà mangé au Grand Guste ? 
Le Grand Guste
31 Bd Notre Dame
13006 Marseille
Julie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*