2e volet de ce blogtrip Corsica Linea x CCI Haute Corse. Cette fois, direction la montagne, de Corte à la Vallée de l’Asco. Soyez prêts, sensations fortes garanties ! 

Visiter Corte

Après 1 jour et demi côté mer, nous partons en direction des montagnes, jusqu’à Corte. Corte, c’est une belle citadelle, perchée sur un piton rocheux. Le genre de paysage atypique, en plein coeur des montagnes, qui vaut vraiment le détour lors de vos vacances en Corse. Elle est aussi la capitale historique de la Corse.
Je vous avais dit que l’on reparlerait de Pascal Paoli – nom de notre bateau Corsica Linea – : c’est le moment du cours d’histoire ! 
Entre 1755 et 1769, Corte est choisie par Pascal Paoli pour être la capitale de la Corse indépendante. Amiral, homme politique et philosophe, Pascal Paoli est une figure importante de l’île. Il souhaite moderniser son île et créer une constitution. Je vous passe les détails mais ce qu’il faut retenir : 
dans sa constitution, il y avait le droit de vote, notamment pour les femmes. C’était en 1755 donc il est plus que précurseur
de fait, il est le seul corse à avoir un monument funéraire à Westminster à Londres et ça, c’est la super classe !  
en 1765, il fonde la première université de Corse. Aujourd’hui, de nombreux chinois viennent y faire leurs études  
Pascal Paoli, c’est lui

Corte, c’est un très charmant village où chaque ruelle est chargée d’histoire. Si vous en avez l’occasion, faites une visite guidée. Nous étions accompagnés par Joritz qui nous a captivés.
Corte se visite très rapidement mais sans visite guidé, on passe à côté de nombreux éléments de l’histoire de Corse, de l’histoire de France et tout ça permet de mieux comprendre la culture corse et les revendications, toujours actuelles. 

Une nuit à l’hôtel Dominique Colonna

Au pied de la montagne Restonica, à quelques minutes de Corte, se trouve un petit bijou : l’hôtel de charme Dominique Colonna. 
Entièrement rénové en 2016, on n’y trouve que des beaux matériaux : pierre d’Orezza (il n’y a pas que de l’eau là-bas!), table en chêne mais aussi beaucoup de bois dans les chambres, en hommage aux origines canadiennes de Nathalie Colonna, propriétaire des lieux… L’intérieur est magnifique. Chambre « classique » ou suite, vous serez dans un cocon cosy (avec des bons produits Nuxe) dont vous ne voudrez plus partir. Sauf pour admirer la vue. 
Car l’autre gros atout du lieu, c’est son extérieur. Être au coeur de la montagne c’est déjà bien, mais juste devant une rivière, c’est carrément magique. Ma chambre avec terrasse donnait sur le jardin devant la rivière, le rêve ! La nuit, vous êtes bercés par le bruit du torrent. En plein été, c’est le bon moyen pour avoir un peu de fraîcheur, et l’hiver avec la neige, ça doit être carrément fou. 
Ah oui, j’oubliais la piscine chauffée… Entre la montagne et la rivière, c’est le bain parfait.  

Très gros coup de coeur pour ce lieu. Luxueux certes mais qui garde son ambiance familiale. Il s’agit de la 2e génération de Colonna à le tenir, l’hôtel ayant été créé en 1992. En ce moment, les chambres sont autour de 270€. Ouvert de mars à octobre, vous pourrez trouver des tarifs un peu plus abordables vraiment hors saison (135€ en octobre par exemple). 
Oui, c’est un coût, mais pour y avoir testé une nuit, c’est vraiment le genre de plaisir à s’offrir.
Comme l’hôtel est dans une région montagneuse, tout un tas d’activités s’offre à vous. Pour un séjour rando/baroudeur, vous pouvez très bien opter pour la tente sauvage au cœur des montagnes ou le mobil-home pour un peu de confort entre deux trails. Pour trouver un vrai bon plan, l’Officiel des Vacances pourra vous proposer des offres super intéressante pour bien économiser et vous faire un petit plaisir côté hébergement de vacances. Après ce séjour en camping en Corse, vous vous récompensez avec une belle nuit au Dominique Colonna. Le bon compromis pour un séjour aventure / nature avec une touche de luxe au cœur des montagnes corses. 

Tyrotrekking dans la Vallée d’Asco

Dernier jour du séjour, rdv dans les montagnes avec inTerraCorsa, spécialiste des activités outdoor,. Nous sommes alors dans la Vallée d’Asco, près de Ponte-Leccia. La route pour y accéder est légèrement sinueuse, totalement sauvage. On voit même – enfin – les fameuses vaches corses ! 

Un peu terrorisée par l’escalade, j’appréhendais beaucoup l’activité. Tous un peu en panique en arrivant, regarder la vidéo sur la consigne de sécurité avec un aperçu du parcours n’a rien arrangé. Mais heureusement, les images les plus impressionnantes concernaient la Via Ferrata. Au programme pour nous : rando dans la montagne (dont la majeure partie, accrochés à la ligne de vie) et 5 tyroliennes dont une de 150m de haut, 300m de long.  

Au total, 3 bonnes heures d’activités dont nous sommes tous revenus avec une grande fierté d’avoir su repousser nos limites. Le parcours n’est pas très difficile en soi mais nous avons eu tout de même quelques frayeurs au moment de terminer la tyrolienne en arrivant sur le sol en tirant sur nos petits bras pendant plusieurs mètres, ou au moment de s’accrocher pour démarrer une tyrolienne, où notre seul appui était une minie planche pas plus large qu’une pointe de pied. Ouais, j’avoue, j’en tremble encore ! Mais c’était une super expérience, et un beau moment à vivre tous ensemble avant le grand départ… 

#TeamCestlaMyyyrte

Bastia – Marseille avec Corsica Linea

1 bonne heure de route à partir de l’Asco et nous revoilà à Bastia, prêts à embarquer sur notre bateau Pascal Paoli de Corsica Linea. Une traversée retour un peu houleuse à cause du fort vent mais le bateau s’est finalement avéré être très stable malgré les conditions et nous avons regagné Marseille avec une pointe de nostalgie…
Petite info pour ceux qui auraient le mal de mer : il y a des cachets à bord si jamais vous les avez oubliés. Ca peut sauver une traversée ! 

Le côté mer ne m’a pas totalement subjuguée car quand on habite dans le Sud (et surtout dans le Var pour la plage :D), le niveau d’exigence pour la plage est un peu élevé. Mais j’ai vraiment adoré le côté montagne et ai été très séduite par Corte. 
Il parait que la Corse, on y va la première fois par curiosité, la deuxième fois par amour. La seconde fois est proche puisque j’embarque à nouveau mi août pour des vacances en Corse. Je suis preneuse de tous vos bons plans, notamment des coins encore un peu secrets et pas trop touristiques, dans le Sud comme dans le Nord de la Corse. 

Un grand merci à Corsica Linea, la CCI2B et tous les prestataires de ce blogtrip pour ce super voyage !

Julie
* Article sponsorisé mais je garde toute ma liberté éditoriale

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*