#MARSEILLE1 - Studio Fotokino


A quelques mètres de l’église des Réformés dans le 1er arrondissement, le Studio Fotokino est un écrin créatif au milieu des bouillonnantes allées Gambetta. Rencontre avec Iris, qui travaille à la communication, pour en savoir plus sur ce lieu atypique.

EMB : Depuis quand existe le Studio Fotokino ? 
Iris : L'association a été créée en 2000. Au début, ce n'était que des programmations hors les murs car nous n'avions pas de local. On proposait des prestations d'arts visuels à des lieux comme le Musée Cantini. En 2011, nous avons pu avoir ce local au 33 Allées Gambetta pour avoir notre propre programmation et réellement accueillir les visiteurs. Depuis, on propose 5/6 expositions par an. On expose de la peinture, des photos mais ça peut aussi être de la vidéo ou autre/ On organise des ateliers pour permettre aux adultes et aux enfants de connaître les techniques des artistes.
Fotokino est également éditeur. On s'est mis dans le créneau grâce à un risographe (technique d'impression par aplat de couleur) qui nous permet d'imprimer nos programmes mais aussi de proposer aux artistes d'avoir un souvenir de leur passage à Marseille en faisant des créations spéciales. On les vend au Studio mais aussi un peu partout ce qui nous permet une belle visibilité. 


Le lieu a une très belle architecture minimaliste, avec un plafond qui fait un peu penser à la Villa Noailles. Quelle est son histoire ? 
Le Studio a ouvert en octobre 2011. Avant, c'était le local d'une asso' de randonneurs puis des architectes l'ont eu pendant deux ans avant notre arrivée. C'est un lieu qui a toujours eu la logique de s'ouvrir au public via la culture. 


Les expos sont très souvent relayées dans Etapes et autres pointures en arts graphiques. Comment vous vous êtes fait connaitre ?
En 16 ans, Fotokino a eu le temps de se faire connaître. Mais finalement, on a une plus grande notoriété à Paris qu'à Marseille notamment grâce à la presse qui fait que beaucoup de parisiens viennent nous voir. Nous sommes un petit lieu d'expo mais nous avons vraiment une identité propre, avec des couleurs vives. On a une esthétique propre mais qui se renouvelle. Organiser des ateliers réguliers est une réelle ouverture au public et nous faisons beaucoup de choses pour les enfants (comme exposer à hauteur d'enfant, faire des vernissages dans des lieux culturels de la ville comme le WAAW avec pinata géante), ce qui est très apprécié. L'idée est vraiment de rendre les arts graphiques accessibles, et ça fait du studio un lieu quasi unique en France. 
Vincent, le directeur du lieu, a vraiment une faculté pour dénicher les artistes plus ou moins connus du public. C'est toujours une proposition originale. 

En parlant de dénicher des artistes, vous avez notamment exposé des brésiliens. Comment cela s'est-il produit ?
C'était dans le cadre d'un RDV autour de la micro édition que Fotokino a créé l'année dernière : INK. Puisque notre nouveau métier d'éditeur fonctionne bien et que l'on en fait de plus en plus, nous avions envie de faire venir des micro éditeurs du monde entier, qui impriment majoritairement en riso. Chaque personne de l'équipe a "chiné" de son côté pour trouver des artistes sympas qui colleraient à l'univers du Studio. On en a sélectionné 7. Certains étaient parisiens et nous avons pu organiser des rencontres autour de l'édition. J'étais tombée sur ces brésiliens sur Facebook, j'ai adoré leur travail. Ils n'ont malheureusement pas pu faire le déplacement mais ils nous ont envoyé leurs oeuvres.
Nous organisons INK pendant le Printemps de l'Art Contemporain. Cette année, ce sera du 25 mai au 13 juillet.



Et toi, depuis quand y travailles-tu ?
Je fais partie de l'équipe depuis 2 ans. Je m'occupe de la communication. Nous sommes 7 en tout. 

Quelles sont tes bonnes adresses dans le quartier ? 
J'aime beaucoup aller au Comptoir Dugommier pour sa cuisine du marché. Au Longchamp Palace aussi, pour l'apéro comme pour manger. Récemment, nous sommes allés déjeuner chez Mémé et on s'est régalés. Sinon, chez Fotokino, on est des aficionados de la boulangerie Rodriguez, 1 rue St Basile, tenue par une portugaise avec du super pain mais aussi des pasteis, ses pâtisseries aussi bonnes qu'au Portugal ! 















La dernière exposition "Surprise Surprise" par Fredun Shapur s'est terminée hier. L'artiste qui a été à l'origine de nombreuses illustrations de jouets est un avant-gardiste. Les œuvres exposées datent des années 70 et sont plus que jamais dans l'air du temps. 
Chez Fotokino, on ne quitte jamais vraiment le monde de l'enfance grâce à cette sélection pointue mais colorée. C'est ça qui me plait énormément dans cet endroit; en plus d'avoir une équipe top et de proposer de nombreuses choses hors les murs qui permettent d'avoir une pointe de poésie créative dans la vie marseillaise. 

A venir : Super Terrain, un collectif de nantais du 4 au 26 février. Marseille est la première escale de leur tour d'Europe qu'ils feront dans le truck à impression riso. En résidence à la Friche avec leur camion, ils exposeront chez Fotokino le résultat de leur résidence à Paris.

Et vous, connaissez-vous le Studio Fotokino ? 

Studio Fotokino
33 allées Léon Gambetta
13001 Marseille
Ouvert durant les expositions
Du mercredi au dimanche de 14h à 18h30



______


Surveillez de près les alentours de Fotokino (malheureusement fermé ce dimanche mais re-ouvre la semaine suivante!) ! A partir de ce dimanche, le quartier du Premier prend une autre dimension avec les Dimanches de la Canebière : des animations chaque dernier dimanche du mois. De nombreux acteurs culturels du quartier sont très investis, notamment Les Théâtres. RDV dimanche 29 à 14h30 pour une belle performance artistique ! On vous en reparle très vite sur EMB, à suivre... 

Julie

0 petits mots...:

Enregistrer un commentaire

Un petit mot...

 

Facebook

Instagram

Promo Sailsquare - 3 jours à naviguer entre les Iles d'Hyères