Le B:On Air


Du 4 au 5 juin dernier avait lieu la première édition du festival Le B:on Air. Un événement pluridisciplinaire, une programmation allant de la pop à la tech-house en passant par la dub et l'afro-trap, un investissement total de la Friche jusqu'au Toit-Terrasse et les Grandes Tables : un B;on bol d'Air frais pour débuter les festivals de l'été.

Le B:on Air


Le B:on Air a été créé par Bi:Pole dont les locaux sont situés à la Friche. Bi:Pole est une agence de promotion de tournées mais aussi le booking et le suivi artistique d'une 50aine d'artistes. Parallèlement à cela, l'agence est associée à l'organisation d'évènements comme le Telerama Dub Festival ou encore l'ElectroChoc.
Le B:on Air était l'occasion de faire découvrir une bonne partie de leurs artistes au public marseillais comme Oy, 123MRK, Mawimbi, Haje ou encore Stand High Patrol. 


Le B:on Point

Si comme moi vous avez fait le boulet à arriver pour la fermeture du toit-terrasse où le son avait l'air vraiment cool et que vous n'êtes pas très dub, à partir de 23h vous ne passerez pas le meilleur des festivals. Du coup, ça vous oblige à faire tout le tour de la Friche pour patienter jusqu'au concert qui vous intéresse. Et là, vous vous dites que le gros atout de ce festival, c'est le visuel. 
A la Cartonnerie, c'est Stand high Patrol qui gère le mapping, très réussi. Dans la Cour Jobin, Kazy Usclef, graphiste et illustrateur, s'occupe de la scénographie. Quant à la représentation végétale du B:On Air, elle est réalisée par l'artiste en herbe (grosse blague...) Mr Plant.





Le B:on Concert


Si mon 4 juin était réservé depuis des mois alors que We Love Green, le festival Yeah ou encore This is Not a love Song me faisaient de l'oeil, c'est pour deux rémois : Guillaume & Benjamin.
Avril 2012, The Shoes, Citizens! et Totally Enormous extinct Dinosaurs sont programmés par Stage of The Art au Festival de Hyères. Je découvre alors chacun des trois groupes avec un gros coup de coeur pour The Shoes. Manque de bol, il faut être accrédité pour participer aux concerts. Ce n'est qu'en 2015 que je prendrais ma revanche à l'une des soirées des 30 ans du festival où The Shoes mixait dans un décor de rêve. La fameuse meilleure soirée de ma vie, ou presque. Octobre 2015, le groupe sort Chemicals. Un album collaboratif avec notamment Sage & Esser (Labelgum family), éclectique allant de la pop, psyché, techno ou encore cold wave, et totalement WTF tant par le mélange des genres (qui bizarrement s'assemblent très bien) que par leurs clips reprenant tous les codes de la pop culture genre celui-ci (on vous épargne la vidéo sur les poussins). Le Chickenzilla Tour promettait.
Après 30mn de retard à galérer à essayer de caler le son du Cabaret, l'ambiance est bouillante, très très moite même, et le concert commence enfin. Même si on regrettera l'absence de Chickenzilla, ce live est TELLEMENT ENORME. 
Les visuels WTF s'enchaînent derrière le duo, les sons encore plus cools en live. L'énergie de Benjamin et Guillaume est communicative, l'ambiance est ouf, les "Benjamiiiiiiin" "Guillaumeeee" sont hurlés à plusieurs reprises. 
Après plus d'une heure de concert, j'en redemande et me tâte même à faire leur concert parisien du 18 novembre... 
Le groupe est à l'affiche d'un bon nombre de festivals cet été (dont ce soir avec Rone à Lyon, ne les manquez pas!)










Bravo au B:On Air pour cette première édition. Et The Shoes, revenez quand vous voulez ! 

La playslist : 


Julie



0 petits mots...:

Enregistrer un commentaire

Un petit mot...

 

Facebook

Instagram

Pinterest En mode bonheur