Festival Paris Music


Avoir un vendredi après-midi de libre dans la Capitale et se faire 3 concerts dans des musées magnifiques, il faut bien l'avouer, Paris est magique...
Du 17 au 19 mars, le Disquaire Day en association avec la mairie de Paris (prends en de la graine Marseille ! Fin de la parenthèse.) organisaient le premier Paris Music Festival.
Le concept : un savant mix culturel. Des artistes quasiment méconnus, mais tellement talentueux, à découvrir dans des lieux insolites de la ville comme des musées ou encore la crypte de Notre-Dame pour 10€.
De 14h30 à 20h, retour sur mon marathon des concerts.

14h30 - Musée Cognacq-Jay 


Au dernier étage du musée situé en plein Marais, les notes de la jeune Jacinthe retentissent. La salle n'est pas grande, le plafond ressemble à une coque de bateau. 
Jacinthe est seule sur scène avec sa guitare. Sa voix est d'une douceur magnifique. Elle chante comme elle parle, sans forcer. La jeune artiste a toujours chanté dans le métro et dans les bars. C'est d'ailleurs dans le métro qu'elle a enregistré son premier EP produit par Synapson (oui, rien que ça) en 2014. 



Adam Naas prend ensuite le relai, vêtu d'un beau chemisier en dentelle. 
La petite salle du musée est pleine. Ses amis, son frère mais aussi des curieux comme moi sont là. L'ambiance est à la cool. Adam nous fait rire à chacune de ses transitions qu'on sent totalement improvisées mais c'est ce qui le rend attachant. Une belle complicité se dégage entre ses deux musiciens et lui. 
D'habitude, je n'aime pas aller à un concert quand je ne connais aucune chanson. J'aime ressentir ce plaisir de vivre un son que j'ai écouté en boucle avec l'artiste (ouai, jsuis cheloue.). Mais là... J'allais de découvertes en découvertes (sauf la reprise de Matilda d'Alt-J. + 1000 points ) et j'aurais aimé que ce concert dure des heures. Une semaine que je ne m'en remets pas et que j'écoute Fading Away en boucle. Malheureusement le seul son disponible en ligne, l'attente de l'EP qu'il est en train de faire va être longue. J'ai totalement été envoûtée par "ce virtuose à la voix grave" qui oscille entre les graves et aigüs avec une facilité déconcertante. Les fans de Yanis apprécieront. 
Adam a également fait la première partie d'AaRON (notre interview du groupe par ici, si vous l'avez manquée). Un artiste à suivre de près.





16h30 - Musée Carnavalet


Après un goûter à l'Institut Suédois, direction le magnifique Musée Carnavalet présentant les souvenirs de la Révolution française. C'est au milieu de portraits, de quelques sculptures et sur fond de vieille tapisserie que se produit Sparky in the Clouds. Le guitariste français et les deux soeurs anglaises (from Devon, comme Coldplay ou encore The Hobbit nous disent-elles en riant) nous transportent sur un petit nuage de Dublin à Berlin avec leur folk britannique. Ils ont fait les premières parties de Yodelice, La Maison Tellier ou encore Fatoumata Diawara. Prometteur !






19h - Petit Palais


Après 10 minutes à admirer l'intérieur du magnifique Petit Palais, je me concentre enfin sur les jolies chansons françaises de Laura Cahen, lauréate du FAIR et des Inouis du Printemps de Bourges en 2013. 
La jeune artiste invite Bensé et mes gros chouchous de Chapelier Fou. Un chouette mélange de styles pour accompagner la voix chaude et mélancolique de la nancéienne. Le public en redemande et elle improvise alors un rappel parfait.






Pour écouter ces jolis talents, tous plus prometteurs les uns que les autres : 


Ce marathon des concerts s'achève avec vue sur la Tour Eiffel sur le sublime Pont Alexandre III. On vous réserve d'ailleurs un post assez magique prochainement...

Cette première édition du Paris Music Festival a mis la barre haute pour les prochaines éditions. Si le soir, les lieux étaient un peu plus traditionnels comme le Badaboum et le Zig Zag, j'ai adoré assister aux lives dans des musées. De la musique au milieu des oeuvres. Tous les arts s'y mêlent; un symbole fort pour la culture, qui plus est dans une ville comme Paris et à tarif accessible. 
Cet après-midi de festival a également été très riche en découvertes. J'ai été très agréablement surprise par la qualité des prestations de ces artistes quasiment encore méconnus. Pas de scénographie, pas d'artifice, juste leur voix pour convaincre le public. Et c'est réussi ! 

A l'année prochaine ?

Julie


0 petits mots...:

Enregistrer un commentaire

Un petit mot...

 

Facebook

Instagram

CODE PROMO : Boite photo EMB