Carry Nation, bar clandestin

A Marseille, on est plutôt habitués à vivre en terrasse. Alors quand l'hiver pointe le bout de son nez tout froid, nous voilà un peu dépourvus d'endroits sympas pour continuer à sortir sans être agglutinés contre les chauffages extérieurs ou serrés comme des sardines au comptoir des bars...
L'adresse qui suit attise la curiosité, suscite les interrogations. Elle est l'une des plus connues mais beaucoup n'en connaissent que le nom et n'ont encore jamais testé... Alors voici un bref aperçu pour vous donner envie de briser le mystère.

C'est dans la navette entre Aix et Marseille, il y a 3 ans, que j'ai entendu parler de cette fameuse adresse. Je papotais avec mon voisin de bus (oui, vous vous en foutez mais bon) qui me disait que si je venais habiter à Marseille, il fallait absolument que je teste un bar clandestin dont la devanture était un magasin de souvenirs et dont les cocktails étaient les meilleurs de la ville
Le pacte interdit aux clients de dévoiler l'adresse. Mon voisin de bus avait gardé le secret. 


Pour passer la soirée au Carry Nation, il faut s'inscrire sur leur site, choisir son créneau horaire. Un mail vous est alors envoyé avec le code d'entrée et la fameuse adresse. 
Une fois votre heure arrivée, vous vous retrouvez dans un minuscule "magasin" de souvenirs. Il faut alors traverser une armoire, longer un couloir sombre pour faire un voyage dans le temps à l'époque de la prohibition. Vos petits cris d'étonnement et d'enthousiasme trahiront le fait que vous venez pour la première fois (true story...). 
Ambiance feutrée avec fauteuils clubs et futs en bois, documents d'époque, portraits de la fameuse Carry Nation (une hache à la main, la bible dans l'autre : charmant personnage) trônant un peu partout et surtout bouteilles de l'époque vous transportent aux États-Unis des années 20. 


Les barmen, habillés façon tenanciers de speak easy, vous présentent une carte d'époque (si vous ne connaissez pas les 3/4 des alcools, c'est normal) mais aussi une plus traditionnelle et même une à thème selon la soirée. Jaune d'oeuf, chocolat, vanille... Les ingrédients sont assez étonnants. Le cocktail coûte une quinzaine d'euros. La qualité se mérite. Mais demandez conseil tout de même si vous n'êtes pas sûr de votre choix. A ce prix là ça serait dommage d'être déçu ! Selon votre choix, le breuvage vous sera servi dans des tikis, de vieux verres (en verre comme en métal), dans un ananas... On vous conseille le Mint Julep ! Je ne me souviens plus de la recette mais pour un palais de fillette, il est très bon ! 
Durant la soirée, on vient vous compter l'histoire de la célèbre Carry Nation. Pour la faire courte et pour ne pas vous gâcher la suspens quand on vous la racontera, cette charmante dame au physique un peu.. effrayant, se croyait investie d'une mission en détruisant les bars des USA à la hache pour protéger le pays du fléau de l'alcool.




Si vous aimez le goût de l'interdit, c'est ici qu'il faut vous rendre !

Passionné d'alcools, Guillaume Ferroni, le grand patron du Carry Nation depuis 5 ans, possède également Le Bar dans les Arbres à Aubagne où vous pourrez déguster les cocktails perchés dans les arbres comme son nom l'indique. Mais aussi le Chai n°2, ouvert en 2015 à Endoume, un minuscule endroit où déguster des rhums d'exception (Guillaume fabrique ses propres rhums!).

Prêts à voyager dans le temps ? 

Julie

6 petits mots...:

  1. Ça fait des années que je veux tester ce fameux bar clandestin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors 2016 sera l'année où tu testeras haha !

      Tu nous raconteras ta soirée ;)
      Bonne fin d'année !
      Julie

      Supprimer
  2. Ce bar est top, j'y ai fait une séance photo sur le thème des années folles !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les photos sont top ! L'endroit se prête tellement bien à cette mise en scène :)

      Bonne fin d'année,
      Julie

      Supprimer
  3. La première fois que j'ai découvert ce bar c'était pour un RDV amoureux il y a plusieurs années. Mon amoureux m'avait dit que c'était un bar ambiance années 30 et qu'il fallait respecter le dress code (pour rire), du coup, je me suis ramenée déguisée de la tête au pied. J'étais pile dans le thème mais tellement mal à l'aise ! En tout cas, superbe adresse pour la déco et les cocktails ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha mais elle est géniale cette histoire !!
      En effet, gros malaise mais bon ça prouvait que t'étais fun ;)

      Julie

      Supprimer

Un petit mot...

 

Facebook

Instagram

Promo Sailsquare - 3 jours à naviguer entre les Iles d'Hyères