Marseille Rock Island is back

En mode bonheur

Du 2 au 4 juillet dernier, l'équipe du festival Marseille Rock Island invitait les festivaliers à prendre de la hauteur sous des notes pop et électriques. Après moultes rebondissements, c'est finalement au Fort d'Entrecasteaux, lieu originel du festival, que les artistes ont posé leurs instruments. Nous y étions le jeudi et vendredi soir. On vous raconte.

En mode bonheur

Après 3 intenses jours à Solidays, quel plaisir de se rendre dans un festival à taille humaine (ne vous méprenez pas, Solidays c'était hyper génial, mais là, on avait besoin d'un peu de calme!).
Une fois les marches du Fort, exceptionnellement ouvert pour l'occasion, grimpées, la vue est impressionnante. Le panorama est exceptionnel, du Pharo au Vieux-Port en passant par le MuCEM.
Le Fort est totalement investi avec des espaces détente, un coin food avec de bons produits par Les Halles de la Major dont on vous a déjà parlé et plusieurs bars. Il n'y a d'ailleurs qu'à un festival Marseillais que l'on propose des cornets... d'encornets !
Les concerts se déroulent dans l'herbe, dos à la mer. La scène est quasi visible de tous les endroits du Fort. Ce qui est assez agréable puisque le devant de scène n'est pas très grand, et donne un côté intimiste au festival. Chaque artiste sur scène fait remarquer que pour eux, la vue est magique. 

En mode bonheur

En mode bonheur

En mode bonheur

En mode bonheur

En mode bonheur

En mode bonheur


Lorsqu'on regarde la programmation des éditions précédentes, nous sommes obligés de constater une programmation pointue. Breton s'y produisait en 2012 alors que ce n'est que vers fin 2013 que le groupe s'est fait connaître du plus grand nombre. Rone y faisait, si je ne me trompe pas, son premier concert marseillais en 2013. Cette année encore, les découvertes étaient au rendez-vous. Mais l'exclusivité est aussi à souligner. En ces temps où les programmations de festivals se ressemblent toutes, les artistes présents à Rock Island se font plutôt rares.

Tout d'abord, la jeune Fiona Walden, à domicile. La chanteuse semble émue de faire son premier concert dans ses terres natales. Sa voix est impressionnante, quasi masculine. Super sons pop, une belle découverte ! 
C'est ensuite à Alb (Albe et non A.L.B), de monter sur scène. Si leur nom be vous dit rien comme ça, vous connaissez forcément une grande partie de leurs titres. Beaucoup de leurs musiques sont des musiques de pub (je suis archi fan des musiques de pub!). Le groupe dégage une super énergie, les jeux de lumière sont en parfaite harmonie avec le son. Alb interagit énormément avec le public, un peu comme si on était leur nouvelle bande de potes. Ils proposent même d'aller boire des coups avec eux ensuite. On soulignera un gros succès de Raphael le batteur... (Son nom a été crié une bonne dizaine de fois !). Les concerts du jeudi se sont fait en petit comité mais vraiment, l'ambiance était là !

Le lendemain, We have band, trio d'electro-pop anglais, a su captiver la foule avec un mélange de mélodies planantes et de sons ultra dansants. Des sons qui nous ont transportés loin de Marseille, avec pour guide la voix envoûtante de Darren Bancroft.
Nous ne connaissions pas le groupe avant, alors qu'ils en sont à leur troisième album ! Mieux vaut tard que jamais comme on dit... 

Le samedi, on pouvait retrouver nos chouchous d'Isaac Delusion. Nous n'y étions pas mais nous les avons revus à Solidays et c'était aussi genial qu'au MIDI Concerts !

Fiona Walden concert Marseille rock island









En mode bonheur

En mode bonheur


En mode bonheur

En mode bonheur

En mode bonheur

Merci au festival de continuer à nous faire découvrir des artistes incroyables !

Et vous, vous étiez à Rock Island ? Quels sont vos belles découvertes de festivals ? 


0 petits mots...:

Enregistrer un commentaire

Un petit mot...

 

Facebook

Instagram

Promo Sailsquare - 3 jours à naviguer entre les Iles d'Hyères