Les parfums et moi, c’est une grande histoire d’amour.
Surement à cause (ou grâce) à ma mère, collectionneuse de parfums. Il doit y en avoir une dizaine, ou plus, sur sa vitrine. Et elle met chacun d’entre eux, chaque jour elle change.

En Mode Bonheur

Alors j’en n’ai pas autant qu’elle, mais ma petite collection commence à prendre son importance.


Pour Noël, un nouveau flacon a rejoint mon étagère : Chloé l’eau de parfum. Des années que je le voulais. J’en suis tombée amoureuse. Pour son flacon, son odeur et… son univers.

Mon parfum de grande | Chloé

Au risque de paraître bizarre (si ce n’est déjà fait), ce qui me fait acheter un parfum c’est en premier sa publicité. Si je n’aime pas la campagne d’un parfum, et l’univers tout autour qui y est créé, aucune chance pour que j’achète celui-ci.
J’ai détesté les parfums Kenzo, avec les coquelicots, avant même de les avoir sentis. Simplement car je n’accrochais pas à l’atmosphère dégagé par les campagnes publicitaires. (Et au final, je trouve qu’il sent bon)

Mon premier parfum | Pure Poison Elixir de Dior
En Mode Bonheur

Mon inconditionnel – Burberry Brit de Burberry
En Mode Bonheur

Mon obsession | Daisy de Marc Jacobs
En Mode Bonheur
En Mode Bonheur

Mon été | Miss Dior Chérie de Dior
En Mode Bonheur

Et puis, parait que Coco Chanel disait « Une femme sans parfum est une femme sans avenir…« .
Je suis sauvée.

Séverine

9 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*