"Des images comme des oiseaux" & "New Orders" à la Friche

30 août dernier, grand moment d'émotion chez EMB... Nous recevons notre première invitation à un événement : la visite guidée des nouvelles expo' de la Friche spéciale blogueurs le vendredi 6 septembre.
Au programme : "Des images et des oiseaux" du Centre National des Arts Plastiques et "New Orders" par le Cartel de la Friche.

Des images et des oiseaux - EMB

La visite commence par l'exposition "Des images comme des oiseaux", expliquée par Pierre Giner, commissaire associé de l'expo mais il en est aussi son scénographe.
Le photographe et plasticien Patrick Tosani a choisi 676 oeuvres parmi 1200 soit 181 photographes contemporains.  Le but, créer une société des images. Le visiteur se perd parmi les photos dont les cadres se présentent comme une fenêtre sur le monde (ok, c'est pas de nous, c'est l'explication de Pierre Giner).
Et comme les images parlent toujours d'elles-même, on est ressorties de cette expo' plutôt... perplexes. De très belles oeuvres se mêlent avec des photos plutôt... étranges. Mais comme on est pas expertes en la matière, on a sûrement loupé le côté artistique de certaines images. On vous laisse en juger par vous même :

La photo Coca Cola en haut, c'est d'Andy Warhol héhé




Ca, on a pas compris. Mais on a bien rit !
Et comme on n'arrête pas le progrès, on a eu droit à une démonstration de l'appli "Images Fantômes" By Orange. On vous prête un téléphone, on le colle aux petits fantômes et hop, une oeuvre faisant partie de l'expo apparaît. On peut ensuite la partager sur les réseaux sociaux. Dingue hein ?



On passe ensuite aux "New Orders" avec l'Atelier Van Lieshout.
On commence avec une grande table, qui semble prête à accueillir un banquet... dont les invités seraient d'affreux directeurs et de joyeux dictateurs. Car si on se penche un peu sur cette charmante vaisselle, on comprend rapidement le plan. Les amis, bienvenue dans Slave City ! Un nom prometteur pour une ville à l'organisation, disons, millimétrée. Ici, règnent l'ordre, l'efficacité et le profit. Une utopie selon l'artiste. Ça fait rêver !



Cette maquette qui ressemble vaguement à une araignée, c'est l'université. Université qui ne délivre son savoir, bien choisi et bien orienté, qu'aux jeunes hommes, faut pas déconner. Mais les femmes ont visiblement inspiré l'architecte, qui a imaginé ce bâtiment de telle sorte que, lorsqu'on se place face à l'ouverture, on reconnaît "les traits" du célèbre tableau de Courbet : l'Origine du Monde. 



Slave City réunit 200 000 habitants (100 000 hommes et 100 000 femmes), préalablement triés dans un centre d'accueil. Les candidats défaillants sont recyclés, retour à la case... boucher. Miam. Les autres rejoignent la ville et suivent le destin qu'on leur a tracé. Leurs journées sont chargées : ils travaillent 14 heures par jour (7 heures dans un call center et 7 heures dans des champs ou des ateliers). Heureusement, après l'effort, le réconfort ! 3 heures de relaxation... qu'ils passent exclusivement dans les bordels mis à leurs dispositions. Mais attention, les prestations dépendent de leurs résultats au travail. Une maison close bas de gamme pour les moins bons, un cabaret chic pour les plus productifs.

Le bordel pour dames ou "L'Esprit Saint"
Le bordel pour messieurs, à la forme suggestive.
Ah ! Voilà la seule chose à laquelle on adhère ! A bon entendeur...
Vous l'aurez compris, l'utopie de Van Lieshout est surtout une belle ironie. Et c'est devant cette reconstitution (fonctionnelle !) d'un haut fourneau (Anouk : "Wooow, il a dû s'éclater à souder") que l'on comprend sa démarche. En 2001, Rotterdam est Capitale Européenne de la Culture. Joep Van Lieshout, inventeur d'architectures et de ville, peut alors faire de son atelier un lieu de non-droit. Pendant un an, les habitants de l'AVL-Ville se nourrissent, se soignent, se divertissent, bref, vivent en parfait autarcie. L'expérience connaît ses débordements et le retour à la vie extérieure est plutôt violent. Depuis, Van Lieshout dénonce dans ses projets la dictature de notre société.

Friche Belle de mai

Enfin, 5e étage, les "PERFORMANCES". L'atelier Van Lieshout a invité un ensemble d'artistes à exposer leur travail, mais d'une façon particulière. Le concept ? Traiter une ancienne performance et étudier ce qu'il en reste aujourd'hui (du moins c'est ce qu'on a compris...) : "Empreintes et passages à l'acte".
L'occasion de comprendre le processus de certains artistes et comment ils créent leurs œuvres.
Comme avec la performance de Darren Roshier. On peut observer ainsi à travers une sorte de frise chronologique vivante, l'évolution de ce dernier en tant qu'artiste. Un travail très intéressant et qu'on a beaucoup apprécié, novices que nous sommes, comme l'ensemble de l'exposition.

Friche belle de mai


Friche belle de mai

En bref, une jolie soirée culturelle, qui nous a permis de découvrir la Friche sous un nouvel angle (on était déjà des adeptes des soirées rooftop !) mais également de rencontrer certaines blogueuses de la région, comme les très sympathiques Magali et Nusha, ou encore le trio de Eye&Mind
Une soirée qui s'est terminée avec la vue toujours aussi magique du toit-terrasse, où nous attendait un charmant petit buffet et une grosse ambiance, histoire de terminer en beauté. 

Friche belle de mai

Nous remercions toute l'organisation de la Friche et du CNAP pour cette soirée, et plus particulièrement Charlotte pour son dévouement et son sourire si communicatif ! 

INFOS PRATIQUES :
Des images comme des oiseaux - Jusqu'au 29 septembre
New Orders - Jusqu'au 2 février 2014
A NE PAS MANQUER : "Cuisine en Friche" débute aujourd'hui jusqu'au 15 septembre, plus de renseignements ici

La Friche
41, rue Jobin
13003 Marseille

Anouk, Julie & Séverine

4 petits mots...:

  1. Wow, quelle expo de dingue !
    Bel article et superbes photos !
    Biz Jeny

    http://www.jenychooz.lautre.net

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Dingues" c'est vraiment le cas de le dire. On avait parfois du mal à suivre, mais c'est des expos intéressantes :)

      A bientôt !
      Séverine

      Supprimer
  2. J'ai regardé avec attention toutes les photos et en effet certaines choses sont vraiment très spéciales :D
    Votre article est très bien fait et très complet, on voit bien l'étendue de l'exposition :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha voilà, les images parlent d'elles-même!
      Contentes que l'article t'ait plu. L'expo photo est désormais terminée mais tu peux toujours aller voir la seconde, avec un guide, c'est vraiment intéressant!

      A très bientôt sur EMB!

      Supprimer

Un petit mot...

 

Facebook

Instagram

Pinterest En mode bonheur